Les plantes de la Circulation… 1ère Partie

Les plantes de la Circulation… 1ère Partie

By Dominique Hunka Gely

Quelles plantes ou produits naturels utiliser pour améliorer la circulation du sang ?

Cette question revient souvent chez les femmes en été.

Et pour cause, c’est la période la plus redoutée pour toutes celles d’entre vous qui souffrent de jambes lourdes et autres syndromes d’insuffisance veineuses.

Les plantes représentent des alliés incontournables, qui ont fait leurs preuves, pour soulager ces inconforts à condition de les prendre en cure et d’adapter en parallèle une bonne hygiène de vie.

Je vous détaille tout cela dans mon article « Attitudes Anti-jambes lourdes ». N’hésitez pas à aller y jeter un œil.

3 alliés majeurs de votre circulation …

Dans cette 1ère partie, faisons plus ample connaissance avec trois grandes plantes de la circulation veineuse…

Trois plantes dont vous avez surement déjà entendu parler car elles font partie des incontournables.

…Et bientôt, dans la 2ème partie, vous en découvrirez trois autres mais là je ne vous en dis pas plus pour le moment…

La Vigne Rouge (Vitis vinifera) …

Une des plantes les plus ancienne à être cultivée par l’homme déjà dans la Grèce antique. Elle tient son nom de ses feuilles qui se teintent en rouge à l’automne, dû à la présence de pigments naturels qui lui confèrent ses propriétés particulières.

          Elle est riche en…

… Sels minéraux, vitamine C et surtout en phytonutriments protecteurs et anti-inflammatoires comme les antocyanosides, les flavonoïdes (rutine et quercétine) les tanins.

          Elle est reconnue pour…

… Ses propriétés veinotoniques et aussi protecteur qui en font une grande plante de la circulation sanguine.
Elle favorise la tonicité et la protection des vaisseaux et des capillaires sanguins.

En agissant sur la résistance et la perméabilité des vaisseaux, elle contribue à soulager les sensations de jambes lourdes, à réduire les œdèmes, à diminuer les varicosités et la couperose et aussi soulager les hémorroïdes.

De plus, sa richesse en polyphénols (en particulier Quercétine) lui vaut une action anti-inflammatoire aussi bien en cas d’inflammation aigue que chronique.

          Sous quelle forme… ?

Toutes les formes ne présentent pas les mêmes dosages.

Comme pour toutes les plantes, la vigne rouge se prend en cure à commencer idéalement au printemps pour se préserver des inconforts de l’été.

  • En infusion : 5 gr de feuilles séchées dans environ 250 ml d’eau portée à ébullition et laisse infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour dont une le matin à jeun.
  • Sous forme de poudre de plante ou d’extrait sec ou fluide, les dosages varient selon les produits.
    Compter 1 à 2 gr de poudre de plante par jour et 200 à 500 mg d’extrait sec.
    Il est recommandé de suivre les posologies mentionnées par les fabricants.

Les principes actifs de la Vigne Rouge sont bien tolérés par l’organisme, ils ne présentent pas d’effets secondaires particulier.

Cependant, elle est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes, les femmes ayant développées un cancer du sein ainsi que chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.

L’Hamamélis (Hamamélis virginiana)

Originaire des Etats Unis, importée au 18ème siècle en Europe, l’Hamamélis est désormais largement cultivé en France.

Bien que les feuilles, récoltés au printemps, soient les plus utilisées, l’écorce présente aussi des composés intéressants.

          Feuilles et écorce sont très riches en…

Tanins aux propriétés astringentes.
Par ailleurs, les flavonoïdes lui confèrent des actions protectrices et les acides organiques des propriétés purifiantes.

          Elle est reconnue pour…

… Ses propriétés astringentes, vasoconstrictrices et hémostatiques.

Les Amérindiens utilisaient déjà les feuilles et l’écorce en décoction pour calmer les hémorroïdes, les inflammations cutanées et buccales mineure et les petites hémorragies.

Ainsi, l’hamamélis est un protecteur vasculaire veineux. Elle aide à réduire les manifestations d’insuffisances veineuses : varicosités, varices et hémorroïdes, jambes lourdes.
De plus elle est appréciée pour son effet calmant sur les douleurs d’inconforts vasculaires.

En dermatologie, l’hamamélis est bien connu pour apaiser les irritations cutanées, les coups de soleil ou piqures d’insectes ainsi que pour nettoyer les peaux grasses.

          Sous quelle forme… ?

L’hamamélis se trouve en tisane, en teinture mère, en extrait sec ainsi qu’en eau florale pour la peau.

  • Pour les infusions : 15 gr de feuilles par litre d’eau à porter à ébullition et laisser infuser 10 à 15 minutes.
    En boire 2 à 4 tasses dans la journée, en cure de 15 jours par mois.
  • En teinture mère : compter 2 à 4 ml, 3 fois par jour dans un peu d’eau.
  • En extrait sec ou poudre de plante, les dosages pouvant varier selon les produits, il est conseiller de suivre les recommandations du fabricants.

L’hamamélis ne présente pas de contre-indication particulière.
Elle peut, dans de rare cas, créer des irritations digestives.

Le Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum)

Le Marronnier d’Inde appelé aussi Faux-châtaignier est utilisé uniquement à des fins thérapeutiques. Ses fruits, les marrons, ne sont pas comestibles contrairement à la châtaigne appréciée pour ses saveurs gustatives.

En revanche, les marrons renferment des substances intéressantes, extraites pour être utilisées en phytothérapie.

          Les fruits (marrons) et l’écorce sont riches en…

… Flavonoïdes, saponines et coumarines.

Ces substances renferment deux principes actifs qui font l’intérêt de cette plante : l’escine et l’esculoside.

          Ils sont reconnus pour…

… Leurs actions anti-inflammatoires et antiœdémateuses particulièrement bénéfiques dans les troubles d’insuffisance veineuses, de gonflements ou stases veineuses à l’origine de la sensation de jambes lourdes.

Ainsi les principes actifs du marronnier d’Inde favorisent la réduction des varices ainsi que des hémorroïdes qui ne sont rien d’autre que des varices au niveau annal.

De plus le marronnier d’Inde par son action anti-inflammatoire, soulage les démangeaisons et les sensations de brûlures ressenties dans les crises hémorroïdaires.

          Sous quelle forme… ?

Il se trouve principalement en extrait sec ou hydro-alcoolique (EPF)

  • En gélule (extrait sec) dosé entre 250 et 275 mg par gélule
    La posologie peut varier de 3 à 6 gr par jour.
  • En EPF liquide, la posologie peut aller de 15 à 25 gouttes à pendre 2 à 3 fois par jour.

Par mesure de précaution, le Marronnier d’Inde est déconseillé chez les femmes enceintes et allaitantes, les jeunes de moins de 18 ans et les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou rénale, de même chez les personnes prenant des anticoagulants.

En résumé pour cette 1ère partie…

  • La vigne rouge est l’amie des vaisseaux et des capillaires surtout en cas de varicosité.

  • L’Hamamélis est un puissant vasoconstricteur et calmant

  • Le Marronnier d’Inde est l’anti-stase par excellence en cas de varices et hémorroïdes.

… A très bientôt pour la suite des plantes
« Amies de votre circulation » !

Partager...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu