banniere
Attitude Anti-jambes lourdes !

Attitude Anti-jambes lourdes !

By Dominique Hunka Gely

L’été rime souvent avec jambes lourdes. Cette sensation désagréable est un mal bien féminin, quel que soit l’âge. Elle est généralement liée à une mauvaise circulation du sang ou simplement à un état de fatigue.

Alors comment y remédier pour passer un été tout en légèreté ?

Avant de parler solutions naturelles, voyons ce qui se passe vraiment et quelles sont les facteurs favorisants. Mieux les repérer aide à définir les bonnes attitudes à adopter.

Les jambes lourdes : pourquoi ?

Une histoire de circulation ralentie… Un peu comme sur les routes !

Le sang circule du cœur vers les différentes parties du corps par les artères et il revient au cœur par les veines avant de repartir vers les poumons pour être oxygéner. En fait c’est une grande boucle dans lequel votre sang circule en permanence.
Si le sens aller se fait sous l’impulsion du cœur grâce à la pression artérielle, le sens retour, et en particulier du bas du corps vers le buste, s’effectue grâce à l’action de multiples petites valvules situées le long des veines (comme des clapés) qui se contractent. Les muscles des mollets jouent également un rôle. En se contractant ils agissent un peu comme des pompes sur la circulation de retour.

Or, au niveau des jambes, ce système veineux peut se relâcher et devenir moins efficient d’où la sensation de jambes lourdes. Avec le temps, cette sensation peut être à l’origine de varices.
En parallèle de la circulation veineuse, la circulation lymphatique (les deux réseaux fonctionnent de pair) peut aussi se ralentir entrainant un phénomène de gonflement (comme des œdèmes).

Voilà pour le côté technique…
…Qu’en est-il des facteurs favorisants ?

Avec l’âge bien sur le corps perd de sa tonicité et le système veineux aussi.

Cependant, ce phénomène n’est pas systématique, il existe bon nombre d’autres causes à tout âge.

A commencer par la sédentarité ou la position debout à piétiner (qui touche malheureusement beaucoup de professions) car rappelez-vous le manque de musculature limite la compression veineuse.

Mais aussi, les vêtements trop serrés, le port de chaussures trop plates ou à l’inverse trop hautes gênent une bonne circulation.

Enfin, il existe un facteur héréditaire qui fait que dans certaines familles, la faiblesse du système veineux se retrouvent d’une génération à l’autre.

Sans oublier que la circulation de retour peut aussi être la conséquence de compression au niveau de la zone abdominale ou du petit bassin. Ainsi un transit qui circule mal peut entrainer un ralentissement circulatoire au niveau des jambes.

De même en cas de surpoids ou au cours de la grossesse, les sensations de lourdeur des jambes se font sentir.

Et maintenant, que faire ?

  • Qui dit circulation dit Mouvement !

La meilleure façon de relancer votre circulation sanguine et de renforcer vos muscles est de bouger régulièrement. Rien de tel que l’activité physique, à commencer par la marche quotidienne, surtout si vous avez un travail assis ou statique en position debout.
Le fait de bien dérouler vos chevilles en marchant favorise la contraction musculaire. Veillez à avoir de bonnes chaussures et surtout éviter de marcher avec des talons hauts ou des chaussures trop plates.
La course à pied, le vélo et la natation, avec en plus l’action de l’eau qui a un effet massant, sont également excellents.

De plus l’activité physique met tout en mouvement dans votre corps. Le simple fait d’activer votre respiration fait travailler d’avantage votre diaphragme qui vient masser vos viscères et ainsi, indirectement, il favorise votre circulation de retour.

  • L’eau pour rafraichir et stimuler !

La douche écossaise avec l’alternance du chaud et du froid, en commençant toujours par le chaud, permet de stimuler efficacement la circulation et aide à tonifier le système veineux. Idéalement, la pratiquer tous les jours en fin de journée, du talon en remontant sur la cuisse.

Quant aux bains de pieds, ils sont excellents pour rafraichir et décongestionner les pieds gonflés.

Enfin, toutes les activités dans l’eau présentent le double bénéfice de stimuler le système veineux et de renforcer les muscles : marche dans l’eau, aquagym, natation… et bien sûr à la mer c’est encore mieux !

  • Tête en bas, pieds en l’air !

Quoi de mieux que les postures inversées quand le sang peine à remonter ?

Même si vous n’êtes pas adepte des postures de yoga, vous pouvez adopter des positions plus accessibles, selon votre agilité :

  • La chandelle en maintenant bien votre dos avec vos mains, coudes au sol. Effectuer des petits battements ou des mouvements en ciseaux. Vous sentez vos jambes s’alléger.
  • Allonger par terre ou sur un lit, lever les pieds contre un mur et garder cette position une quinzaine de minutes.
  • Plus simplement, prenez l’habitude de vous endormir les pieds surélevés sur des coussins.

En fait toutes les positions en déclives (jambes surélever ou en l’air) sont bénéfiques pour activer votre système veineux.

 

  • Mobiliser, drainer et stimuler avec des massages profonds !

Les massages sont connus pour leurs effets relaxants. Mais un des premiers bénéfices des massages est de créer du mouvement dans le corps et de faire circuler les liquides dont le sang et la lymphe.

D’ailleurs c’est tout le propre du drainage lymphatique qui fera l’objet d’un autre article.

Autre technique, autre massage que vous pouvez réaliser très facilement le soir chez vous au coucher : allonger sur le dos, les jambes en l’air, masser en profondeur vos mollets de la cheville vers le genou comme si vous tiriez sur une corde.
L’utilisation d’une crème ou d’un gel pour jambes lourdes à base de plantes renforce l’effet de ce type de massage.

  • Les plantes : Nos alliés « Nature » !

Difficile de parler d’inconforts circulatoires sans évoquer les grandes plantes qui ont toujours accompagnées les femmes pour les soulager.

Il s’agit des plantes dites « veinotoniques » reconnues pour augmenter la tonicité veineuse. En stimulant les muscles lisses qui entourent la paroi des vaisseaux, elles facilitent la circulation. Certaines agissent également sur la perméabilité des veines limitant ainsi les phénomènes d’œdèmes.

Dans le top 5 …

  • Le Marron d’Inde, en particulier en cas d’hémorroïdes
  • L’Hamamélis pour les varicosités
  • Le Fragon (ou Petit Houx), l’ami des jambes lourdes
  • La Vigne Rouge pour tous les problèmes veineux
  • Le Ginkgo biloba pour la microcirculation cérébrales.

Il y a tant à dire sur ces plantes qu’elles feront l’objet d’un sujet à part entière.

Néanmoins les plantes ne sont qu’un élément, à elles seules, elles ne peuvent tout résoudre.

Adopter une démarche « Bonne circulation » est encore la meilleure garantie de vous soulager de ces inconforts.

Sans oublier, le rôle de l’alimentation car la bonne santé de vos veines dépend aussi de la qualité de votre sang et donc des nutriments que vous apportez à votre corps. Et là, notre ami le foie a encore son mot à dire … Eh oui encore lui !

Mon mot de la fin… pour aujourd’hui :
« Tout est mouvement, tout circule, tout est lié ! »

Partager...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu